Origines

6 idées simples pour préserver les abeilles

Préserver les abeilles est un sujet qui me tient particulièrement à coeur. Cela fait presque 10 ans que les alarmes ont été sonné mais le constat reste le même, voire pire : nos abeilles sont en danger et les conséquences écologiques sont monstrueuses ! La principale cause : les pesticides systémiques qui intoxiquent et tuent les abeilles qui butinent. Hors c’est le butinage par les abeilles et insectes butineurs qui permettent la reproduction des plantes. La plupart des cultures ont besoin de cette pollinisation, ce qui en fait un facteur indispensable pour que nous obtenions des aliments de la terre. On compte qu’environs 1/3 des aliments que nous consommons proviennent de la pollinisation

Toutefois j’ai bon espoir, les consciences semblent de plus en plus émerger. Nous n’avons jamais autant entendu parler du climat dans les rues et dans les urnes (EELV 1er parti des 18-24ans selon Harris interactive aux élections européennes 2019). Voici quelques idées simples pour préserver les abeilles (et la biodiversité) afin de transformer cet espoir en actions concrètes !


1. Consommer du miel

little praline préserver les abeilles miel honey danika perkinson

Dans les années 90, le taux de mortalité des ruches était de 3 à 5%. Depuis l’utilisation intensive de pesticide, le taux a bondi à 30%. En 2018, les pertes sont exceptionnellement élevées, elles ont pu monter à 60%, voire 90% de la popu

lation dans certains cas selon Loïc Leray, vice-président de l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf). Des pertes absolument irréversibles pour les apiculteurs contraints d’arrêter leur activité (-40% de 2000 à 2010).

La première façon de soutenir les apiculteurs est d’acheter leur miel. L’apiculture est une activité artisanale et 80% d’entre eux sont des amateurs passionnés possédant 1 à 100 ruches avec peu d’équipement. L’apiculture industrielle à grande échelle est peu développée en Europe. Acheter le miel directement au producteur est une bonne manière d’encourager son activité, de le soutenir financièrement et d’acheter un produit local !

En plus d’etre délicieux, le miel est bien plus riche sur le plan nutritionnel que le sucre blanc. Son pouvoir sucrant étant plus fort que les autres sucres (blanc, roux, sirop d’agave …), on le consomme donc en quantité moins élevé. Et avec un indice glycémique plus faible, il deviendra l’allier des personnes diabétiques.

On attribut aussi au miel de nombreux bien-faits comme étant anti-oxydant, anti-bactérien, anti-inflammatoires et cicatrisant !


2. Parrainage de ruches / apiculteurs

Le parrainage de ruches est la solution la plus symbolique que j’ai choisis de soutenir. Il s’agit de verser une somme chaque mois à un apiculteur à travers une plateforme afin de parrainer une ruche. En échange de ce soutient financier, je reçois régulièrement des nouvelles de ma ruche par email afin de m’assurer de la bonne santé de ses hôtes, ainsi que 6 pots de miel par an. 

Little praline un toit pour les abeilles Little praline un toit pour les abeilles

Pour d’infos ici : un Toit pour les abeilles

Actuellement une campagne Kisskissbankbank est en cours pour connectées les ruches du réseau afin de suivre en ligne l’activité de la ruche. C’est l’opportunité pour l’apiculteur de mieux anticiper et appréhender son métier au quotidien. Pour participer, rendez vous ici 

Pour les petits budget, il est aussi possible de parrainer des m2 de fleurs autour des ruches. A partir de 0,1€ le m2 par mois ! Pour participer, rendez vous ici 

Si vous aimez le miel plus exotique, La Compagnie du miel soutient les apiculteurs de Madagascar. Et il y a une jolie campagne Ulule actuellement. Plus d’infos ici : La Compagnie du Miel 


3. Héberger une colonie pour préserver les abeilles sauvages

Si vous avez la chance d’avoir un jardin alors cette solution pourrait vous convenir. BeeHome propose la vente d’abris à abeilles avec une colonie d’abeilles sauvages française en hibernation. Contrairement aux abeilles domestiques qui vivent en ruches, celles ci vivent en solitaire et hibernent chaque hiver. Il est possible d’acheter l’abris toute l’année mais les cocons ne sera livrée qu’au début du printemps. Une façon de ramener des abeilles dans des endroits où il n’y en a moins, tout en leur proposant un toit. 

préserver les abeilles little praline bee home

A partir de 69€ / Plus d’infos ici : BeeHome 

De plus, contrairement aux abeilles mellifères, ces abeilles maçonnes ne sont pas agressives. On peut s’approcher de leurs nids et observer ces animaux de très près sans aucun danger. Du coup pas besoin d’installer l’abris à des kilomètres de votre maison !


4. Mettre en place un Bee Bar pour préserver les abeilles en ville

Beebar little praline

Si vous n’avez pas de jardin, mais que vous disposez d’une terrasse ou un balcon, pourquoi ne pas y installer un BeeBar ? Derrière ce nom très anglophone se cache une startup parisienne qui propose des kits prêt à l’emploi pour les abeilles. Le but : aider les abeilles à se nourrir et à se reposer. Le kit se compose d’une jardinière souple en plastique recyclé (à suspendre ou à poser), de terreaux Bio et de graines mellifères Bio. De plus, pour toute commande, BeeBar s’engage à planter un arbre. 

Kit à partir de 22€ / Graines Mellifères à 8,90€
Plus d’infos ici : BeeBar Concept

Si vous préférez composer vous même vos jardinières, il y a de plus en plus de sachets de graines mellifères disponibles dans les jardineries.


5. Installer un hôtel à insectes

Cette solution est idéale à l’approche de l’automne, lorsque plusieurs variétés d’insectes cherchent un abris pour hiberner. Les abeilles domestiques (qui vivent en ruches) vont maintenir une température minimum dans leur habitat en battant des ailes. Alors que les abeilles sauvages vont chercher un abris pour hiberner. Leur métabolisme est totalement ralenti et il ne se réveillera qu’au printemps. 

Installer un hôtel à insectes, c’est leur mettre à disposition un abris de confiance. De nombreux tutos circulent sur internet. Il ne faut parfois pas grand chose (comme une perceuse et une bûche en bois, ou un fagot de petits bambous). Il est possible d’en trouver dans les commerces pour moins de 3€ (comme ici)


6. Planter des fleurs et disposer des coupelles d’eau

Autre méthode simple : il est possible de planter des plantes mellifères. Assurez vous que ces variétés soient bio et n’utilisez pas de pesticides pour les entretenir !

Voici quelques variétés : La lavande, La coriandre, Le thym, La jacinthe, Le perce-neige, Le coquelicot, La bourrache, Le fenouil…

Les coupelles d’eau, avec quelques cailloux dedans (afin que les abeilles puissent s’y poser sans risquer la noyade) est aussi très apprécié et ne nécessite pas d’avoir un jardin. 

Il est possible aussi, de laisser son terrain en jachère ou tout simplement de tondre la pelouse un peu moins souvent afin de laisser les fleurs sortir. 

Enfin, je l’ai déjà évoqué plus haut, mais pour ceux qui n’ont pas d’espace pour cela, ou pas le temps, il est aussi possible de parrainer des m2 de fleurs autour des ruches. A partir de 0,1€ le m2 par mois ! Pour participer, rendez vous ici 


LITTLE PRALINE

Et toi ? As tu déjà pris des mesures pour la sauvegarde des abeilles ?

Pour voir mes autres articles en lien avec l’écologie, c’est ici !


Sources : Passeport Sante /France Bleu / 20 minutes / Un toit pour les abeilles / Beebar / Le Monde    / . Photo par Enrique Vidal et Damien Tupinier

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.